RH

Différence entre salaire brut et net

Par 
Carole
Séparateur
5
 min
Séparateur
17/1/2023

La première étape pour mieux cerner leur différence est avant tout de comprendre qu’est-ce que le salaire net et le salaire brut ? Ensuite, il faut se renseigner sur leurs composants, leur mode de calcul et le lien qui les unit. Cet article vous fournit toutes les informations nécessaires.


Quels sont les éléments qui composent le salaire brut ?


La différence entre brut et net se trouve généralement dans leur mode de détermination. Pour en prendre conscience, il faut bien cerner le concept du salaire brut.

Le salaire brut désigne le montant initialement fixé dans un contrat de travail. Il ne tient compte d’aucune déduction pour une quelconque charge. Cependant, la somme versée lors du règlement des salaires est en dessous du montant précisé dans le contrat. C’est de ce prélèvement que naît le concept du salaire net. De son nom habituel "net à payer", il se diffère du salaire brut par la prise en compte des charges salariales  : CSG, CRDS, contributions d’assurance et de chômage, etc. Quant aux cotisations patronales, elles ne se déduisent pas du salaire brut.

Cinq paramètres essentiels constituent le salaire brut : la rémunération de base, les récompenses et gratifications, les augmentations et les prestations sur service.


La rémunération de base


Définie au niveau de votre contrat de travail, la rémunération de base est conditionnée par le SMIC horaire minimum (légalement reconnu) et celui reconnu par la collectivité (l’entreprise). Toujours est-il que la facturation du travail se doit d’être objective. Prenons un exemple. Supposons un salaire horaire de 9,43 €. À ce tarif, et pour une durée de travail de 35 heures, suivant les modes de calcul, le salaire de base est donc estimé à 1430,22 € le mois.


Les récompenses et gratifications


En fonction de la politique de votre firme et de son secteur d’activité, des bonus peuvent être ajoutés au salaire. Pour les cas des entreprises commerciales par exemple, une prime spéciale est attribuée à tout employé signant un gros contrat. Il peut s’agir d’une rémunération de "13ème mois".


Pour illustrer notre explication, supposons que l’entreprise décide d’octroyer une prime de 200 € à un salarié ainsi qu’une rémunération de 13e mois pour le mois de janvier de l’année à venir. Son salaire en ce moment s’élèvera donc à 3044,44 €, soit (1430,22 x 2) + 200.


Les augmentations et les prestations sur service


La rémunération d’un salarié peut être sujette à des majorations au cours de son travail dans la société. Cela peut être dû à une loi ou à une convention retenue par la collectivité. Généralement, les augmentations concernent les heures en surplus, le travail aux heures tardives ou en jours non ouvrables.


C’est donc chacun de ces éléments, une fois agencés, qui forment le salaire brut initial, qui n’est sujet à aucun prélèvement. Hormis la rémunération de base, vous devez garder un œil sur les autres composants du salaire brut, car ces derniers peuvent augmenter considérablement le montant de ce salaire. Il importe donc de ne pas baser le contrôle des paies sur uniquement le salaire de base.


Comment s’obtient le salaire net ?


Le salaire net s'obtient à partir du salaire brut duquel on retire les apports salariaux. Au salaire de base (facturé par mois ou par heure de travail) préalablement défini par l’employeur lors de la signature du contrat, s’ajoutent les augmentations pour les heures en surplus, les récompenses et les diverses prestations.


Après le calcul de votre revenu brut, vous devez procéder à la défalcation des diverses charges sociales afin de parvenir à votre salaire net, celles-ci étant listées sur votre fiche de paye. Ci-après quelques exemples de charges pouvant figurer sur un bulletin de paie :


  • La contribution sociale généralisée : qui est une sorte d’impôt, en partie créée, pour le financement de la sécurité sociale.

  • Les contributions d’assurance sociale : assurance maladie, les deuils, les chocs professionnels, l'assurance chômage…

  • Les contributions au chômage.


À noter que les charges sociales ne sont pas les seuls éléments inclus dans le prélèvement. En effet, sur le haut du bulletin de paie se trouve marqué le montant du salaire brut. Ensuite, en dessous, sont listées et déduites les charges sociales afin de présenter tout en bas, la rémunération à recevoir. Cependant, celle-ci ne prend pas en compte la réduction d’impôts.


Comprenez qu’à ce niveau, vous n’avez pas encore le salaire proprement dit. Le montant des impôts est le prochain élément à déduire de la somme précédente, le prélèvement étant effectué à la source. Ce dernier tient compte d’un taux de soustraction provenant de l’administration de la firme. Le montant issu de cette dernière opération constitue le salaire mensuel de l’employé.



Quel est le pourcentage entre le brut et le net ?


Plusieurs mécanismes entrent en compte dans l’évaluation de la différence entre salaire brut et net en pourcentage. Bien qu’il existe une recette pour avoir la formule calcul salaire net en brut et inversement, elle demeure inconnue du public.


Heureusement, une méthode simple et efficace s’utilise aujourd’hui pour avoir une estimation de la valeur du salaire net. Il suffit de défalquer du salaire brut, 23 % du montant de celui-ci. Si vous travaillez dans le service public, la réduction se fera de 15 % par rapport au revenu brut.


En tant que RH ou manager, procéder régulièrement au calcul du salaire net ou brut en raison des primes, majorations et charges peut s’avérer une tâche difficile. C’est dans ce cadre que Skello met à disposition des entreprises des logiciels de gestion de paie et de planning pour rendre automatique le compte des horaires de travail, qui influencent énormément le salaire brut.

Recommandé pour vous
Vos paramètres cookies
En cliquant sur « Accepter », vous acceptez l’utilisation de cookies essentiels au fonctionnement du site, à des fins de personnalisation, de statistiques et de publicités ciblées, incluant des cookies de tiers.