JO-2024
Secteurs

Tout savoir sur le SMIC hôtelier pendant les JO 2024

Par 
Cloé
Séparateur
3
 min
Séparateur
8/7/2024

À l'approche des Jeux Olympiques de 2024 à Paris, la ville se transforme et se prépare à accueillir une affluence massive, impactant directement le secteur hôtelier. Avec l'ambition de gérer l'afflux de 1 à 1,5 million de visiteurs supplémentaires par jour, la ville a planifié d'augmenter le nombre de rames de 15% en semaine et de 30% le week-end, pendant les JO 2024. Cette période promet des retombées économiques conséquentes, notamment pour l'hôtellerie, anticipant une hausse d'activité avec 62% de taux d’occupation des hôtels en moyenne pendant la période des JO 2024 et une opportunité unique d'augmenter les revenus. Les JO 2024 représentent donc un moment clé pour le secteur hôtelier parisien, soulignant l'importance d'un SMIC hôtelier adapté pour valoriser et soutenir le personnel essentiel à cet événement d'envergure. Le SMIC représente le salaire minimum légal en France.

Dans le secteur de l’hôtellerie,  la convention collective HCR fixe les règles applicables au SMIC, appelé SMIC hôtelier.

Vous vous demandez peut-être en quoi le SMIC hôtelier diffère du SMIC légal, quel est son montant et quels sont ses avantages ? Il est crucial de vous informer de ces détails avant l'afflux des JO 2024.

Quelle est la différence entre le SMIC légal et le SMIC hôtelier ?

Le SMIC hôtelier établit un standard de rémunération minimale adapté aux spécificités de votre domaine. À l'approche des JO 2024,  pour les professionnels HCR de comprendre la dualité entre le SMIC légal et le SMIC hôtelier fixé par un accord d'entreprise ou par une convention collective, spécifique à leur secteur.

En tant qu’employeurs HCR, vous êtes tenus de garantir à vos employés une rémunération qui ne peut être inférieure ni au SMIC légal ni au SMIC hôtelier.

  • Lorsque le SMIC hôtelier excède le minimum légal, c'est ce premier qui prévaut, enrichissant ainsi les conditions salariales des employés.
  • En revanche, si le SMIC légal surpasse le seuil sectoriel, les employeurs doivent ajuster les rémunérations en conséquence et sont tenus de verser la différence aux salariés sous forme de complément de salaire, assurant ainsi l'équité salariale au sein de l'industrie

On considère le SMIC légal comme étant le premier salaire d'un salarié HCR de niveau 1 échelon 1. Des primes et indemnités sont souvent rajoutées pour les travailleurs en hôtellerie-restauration. Cela sert à compenser les conditions de travail difficiles.

Quel est le montant du SMIC en hôtellerie?

Dans le secteur de l'hôtellerie, le salaire minimum est structuré en fonction de différents échelons et niveaux spécifiques, déterminés par la convention collective au moyen de la grille de salaire HCR.

  • Structure salariale : À la différence du SMIC légal, qui repose sur un calcul pour 35 heures hebdomadaires, le SMIC hôtelier s'applique à un volume de 39 heures par semaine.
  • Majoration : Par ailleurs, les heures réalisées au-delà de la 35e et jusqu'à la 39e bénéficient d'une augmentation de 10 %, mesure en place depuis 2020.

Pour 2023, le taux horaire brut du SMIC hôtelier est fixé à 11.27 euros bruts et de 8.79 euros net pour un niveau 1 échelon 1, avec des variations possibles selon l'expérience et le positionnement dans la grille salariale. Cette distinction assure que les travailleurs du secteur soient justement rémunérés, surtout en vue de l'affluence et de la demande accrues attendues pour les JO 2024.

Les avantages supplémentaires pour les employés HCR en vue des JO 2024

Outre la rémunération, le secteur HCR reconnaît l'importance des avantages en nature et des primes pour les employés, notamment en anticipation de l'engouement et de l'exigence élevés durant les JO 2024.

Ainsi pour vos salariés, il est important que vous preniez en compte, en tant qu’employeur :

  • le bien-être au travail : L'avantage en nature repas HCR est un droit pour les salariés et est obligé d'être proposé par l'employeur, assurant leur bien-être au travail. Dans ce cas, le travailleur doit être nourri sur son lieu de travail.
  • la reconnaissance du travail : Les primes spécifiques, versées si le cadre de travail est pénible, comme celles pour le travail de nuit ou le week-end, sont également cruciales pour valoriser l'engagement des employés dans des conditions parfois exigeantes. Par exemple, une prime de blanchissage est versée au travailleur dans le cas où les frais de nettoyage de sa tenue de travail sont à sa charge. L'employeur n'a pas le droit de prendre ces primes et indemnités en considération dans le salaire minimum conventionnel.

L'approche des JO 2024 représente ainsi une opportunité de mettre en lumière l'importance de pratiques salariales équitables et motivantes dans l'hôtellerie, un secteur clé pour l'accueil des visiteurs internationaux. Ce moment phare met en exergue la nécessité d'un SMIC hôtelier juste et attractif.

Recommandé pour vous
Vos paramètres cookies
En cliquant sur « Accepter », vous acceptez l’utilisation de cookies essentiels au fonctionnement du site, à des fins de personnalisation, de statistiques et de publicités ciblées, incluant des cookies de tiers.