Notre Equipe
.
5
min

Rencontre avec Tom, stagiaire chez Skello.

Clélia
Clélia
10
March
2019
-
Mis à jour le
29
.
07
.
2021
Rencontre avec Tom, stagiaire chez Skello.
Être stagiaire chez Skello, c’est comment ? Découvrez l’interview de Tom, stagiaire chez Skello pendant 6 mois !

- Quel a été ton parcours avant de rejoindre Skello ?

Avant Skello j‘ai fait un Bac S et puis une prépa scientifique. J’ai toujours aimé les chiffres mais aussi l’entrepreneuriat, donc j’ai choisi de rejoindre une école de commerce et j’ai intégré l’Edhec.

Là bas, je me suis beaucoup investi dans les associations, notamment dans l’Ombre et la Plume où on rendait visite à des prisonniers mineurs. J’en suis devenu président et ça a renforcé mon envie d’évoluer vers l’entrepreneuriat. J’adorais réfléchir à notre organisation interne. Ça m’a donné une vision d’ensemble d’une organisation et j’ai appris à fixer des objectifs.

Pendant mon année de césure je voulais à tout prix être Bras-droit d’un CEO/COO pour continuer à toucher à tout et comprendre le fonctionnement d’une organisation en croissance. En cherchant sur Welcome to the Jungle j’ai découvert Skello, et après plusieurs entretiens j’ai compris que c’était exactement ce que je voulais.

- Quelles étaient tes missions lors de ce stage ?

J’ai été bras-droit d’Emmanuelle, la COO et co-fondatrice de Skello, ce qui m’a permis d’avoir 3 missions très différentes, donc de voir beaucoup de choses pour apprendre le plus possible.

En recrutement (50% de mon temps) j’étais complètement responsable du screening et des premiers entretiens téléphoniques pour le poste de Bizdev et tous les stages. J’ai aussi eu l’occasion de participer à d’autres types d’entretiens et de missions ponctuelles pour que je vois le plus de choses possibles (prise de référence, chasse, reporting…).

Ma deuxième mission (25% de mon temps) était sur la partie finance. De plus en plus de clients rejoignent Skello chaque mois ce qui engendre un gros volume de travail sur la partie facturation et finance. J’étais donc en charge de cet aspect auprès des clients et des Business Developers.

Enfin je bossais sur la partie support client (25% de mon temps). Chez Skello, toute l’équipe est en interaction avec le client : que ce soit sur les salons ou dans la participation au support. Moi j’étais en charge d’analyser nos KPI pour améliorer nos process et optimiser ce service.

- Travailler chez Skello en tant que stagiaire, c’est comment au quotidien ?

Ce stage était une de mes toutes premières expériences « sérieuses », où on m’a donné des responsabilités, donc le premier mot qui me vient à l’esprit c’est exigeant. C’est très positif parce que tout le monde a un regard sur ce qu’on fait, donc si on fait quelque chose de cool, ça va se voir et se répercuter directement sur la boite. Par exemple, j’ai chassé un Bizdev qui nous a rejoint pour ouvrir un nouvelle BU, c’est super satisfaisant !

Les managers sont assez proches de nous donc ça met une pression supplémentaire mais c’est bien parce que ça nous permet de nous améliorer, on a toujours des retours sur ce qu’on fait, on est toujours accompagné.

Je trouve que la limite entre l’autonomie qu’on nous donne et la supervision de nos managers est au bon endroit, c’est très équilibré. C’est agréable d’être autonome et d’avoir des responsabilités mais on a quand même des retours sur ce qu’on peut améliorer, c’est très clair, ça va très vite et ça te permet d’avancer.

Il y a aussi une super ambiance, c’est vraiment l’esprit startup comme je l’imaginais. C’est une boîte très jeune, où tout le monde a de l’humour mais avec une certaine diversité de caractères, c’est très sympa.

Je me souviens que pendant mon entretien, Emmanuelle m’avait dit que « chez Skello, on travaille sérieusement sans se prendre au sérieux » et c’est très vrai.

“Chez Skello, on travaille sérieusement sans se prendre au sérieux”

- Qu’est-ce que ton expérience chez Skello t’a apporté pour le futur ?

Beaucoup, beaucoup de choses ! Comme j’avais beaucoup de missions, j’ai d’abord appris l’organisation. J’avais toujours 4 ou 5 choses dans la tête en même temps donc il fallait que je sois hyper rigoureux pour pas faire d’erreurs et prioriser. Ce n’était pas forcément naturel pour moi au début mais on m’a très bien onboardé donc j’ai appris au fur et à mesure.

Skello ça m’a aussi apporté une vision du management très diversifiée puisque j’ai eu 4 ou 5 managers très différents et c’est super utile pour moi, qui veux faire de l’entrepreneuriat plus tard, de voir comment ça fonctionne dans une startup.

Je suis super satisfait de l’ambiance de l’équipe, du rythme de travail et des ambitions que les associés ont pour la boîte. Ils mettent toujours la barre très haut mais ça reste toujours réaliste, c’est agréable d’avoir toujours une vision de là où on veut aller.

- Chez Skello on a des valeurs fortes (Passion, Ownership, Humilité, Empathie et Rage de vaincre) comment ça se traduit dans la vie quotidienne au travail ?

Pour la Passion je le ressentais car j’étais assez admiratif. J’avais envie et j’ai pu apprendre au quotidien de tout le monde dans la boîte. Je suis passionné par cet esprit startup et ce que dégage Skello : on veut aller vite et bien faire, on est exigeants et on a de grandes ambitions. Tout le monde avance dans la même direction et ça c’est hyper motivant.

“Tout le monde avance dans la même direction et ça c’est hyper motivant.”

L’Ownership on le ressent bien, chaque personne que l’on recrute a un rôle à jouer, tu sens vite tes responsabilités et tu te sens utile. Tes missions sont bien définies, t’auras pas un stage ou un CDI bullshit, tu ne vas pas t’ennuyer, ça c’est sûr !

Personne n’a la grosse tête dans la boîte, tout le monde est humble et est capable de se remettre en question, on ne peut pas se reposer sur nos lauriers, il y a toujours quelque chose à faire.

La Rage de Vaincre j’adore. Je trouve que la vidéo de Quitterie sur Welcome to the Jungle (Just here!) est vraiment forte. Les associés (Quitterie, Emmanuelle et Samy) sont super motivés et ils savent où ils mettent les pieds. C’est agréable de se dire qu’on fait partie de cette aventure.

- Pour terminer, quel est ton meilleur souvenir chez Skello ?

Mon meilleur souvenir avec Skello c’est au moment de l’annonce de la levée de 6M d’€ (septembre 2018). Les associés avaient organisé une super surprise lors de notre réunion mensuelle pour nous annoncer la nouvelle.

C’était vraiment un moment fort dans la vie d’une startup et je suis vraiment heureux d’avoir pu en faire partie ! On a surtout bien célébré ça !

Articles similaires

Planifiez vos succès !

Un accès complet aux nouveautés de votre secteur !
🙌 Votre email a bien été enregistré
Oops! Something went wrong while submitting the form.