Secteurs
Industries & services
.
4
min

Interview : la nouvelle organisation hybride de la startup Side

Clélia
Clélia
9
June
2020
-
Mis à jour le
25
.
09
.
2020
Interview : la nouvelle organisation hybride de la startup Side

Le jeudi 28 mai, nous avons organisé un webinar aux côtés de Side, une plateforme d’intérim créée il y a 4 ans. Side permet aux employeurs et aux candidats en France de travailler ensemble. Ils s’occupent de la facilitation des contrats, des PAE, des fiches de payes et des factures, tout ce qui est lié à l’administratif RH. Leur but ? Que les gens puissent travailler facilement ensemble. Récemment, ils ont donc été fortement sollicités par toutes les entreprises qui ont mis en place le travail temporaire pendant le covid.

Et eux, comment ont-ils vécu le confinement ? Gaspard Schmitt, Co-fondateur, nous a raconté leur nouveau mode de fonctionnement pendant le webinar. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est intéressant !

👉 Comment se sont-ils organisés à l’annonce du télétravail forcé ?

Side est une équipe de 70 personnes. Ils avaient un bureau dans le 11ème à Bastille et il était prévu que le bail s’arrête fin mars. De ce fait, avec l’arrivée du confinement, ils ont décidé de ne pas reprendre de bureaux. 100% de l’équipe est désormais en télétravail et ils ont décidé de rester ainsi encore pour les semaines et mois à venir.

👉 Pourquoi décident-ils de ne pas reprendre un bureau normal ?

Cette période leur aura fait réaliser que le télétravail peut améliorer les relations professionnelles, la cohésion d’équipe, la qualité de vie.

Chez Side, le confinement a révélé chez certains salariés un amour pour la campagne ou pour les villes de province : ils souhaitent désormais leur laisser le choix de travailler de là où ils se sentent le mieux, pour qu’ils soient confortables.

“On donne les clés à chacun de vivre sa vie comme il l’entend”.

“ Ca a un côté attractif pour retenir les équipes actuelles et attirer des candidats futurs.”

La philosophie derrière cette décision est de changer les mentalités. Les salariés ont de nouvelles envies, de nouvelles habitudes et la première chose que Side veut apporter à ses équipes est de la liberté et de la responsabilité ! En effet, de plus en plus de salariés souhaitent gérer leur temps en autonomie. Aussi, beaucoup souhaitent quitter Paris tout en continuant à travailler dans la même entreprise.

👉 Quel va donc être leur nouveau rythme de travail et qu’appellent-ils “travail hybride” ?

L’idée est de continuer le télétravail, en faisant bien sûr en sorte qu’il soit tout autant efficace que le travail en présentiel : garder les mêmes outils pour faire en sorte que les informations soient tout autant accessibles.

Ce qu’ils ont remarqué ? Les salariés ayant envie de retourner au bureau sont souvent ceux ayant des fonctions commerciales, plus “opérationnelles” et qui ont besoin de temps en temps de faire des réunions et d’avoir une “émulsion” commune pour se motiver.

Leur solution ? Mettre en place le “travail hybride” chez Side. Le télétravail reste la règle, mais un petit bureau dans Paris sera aussi là pour accueillir 50 à 70% de l’équipe quand ils en auront besoin. On l’appellera le “hub central”.

👉 Quels sont les risques d’un tel mode d’organisation et comment Side compte les éviter ?

Le risque, c’est d’avoir des équipes à deux vitesses, non alignées : certains sont en physique et d’autres ne sont pas là.

Pour éviter cela, Side a décidé de mettre en place un cadre, afin que le système fonctionne. Côté business, il faut avoir les bons outils et la bonne communication. Des règles sont mises en place, par exemple sur les supports de communication entre équipes : le chat va être réservé à une communication instantanée, non urgente.

Ils ont aussi une rythmique quotidienne qui doit être respectée : ils se retrouvent quotidiennement au sein de chaque sous équipe.

Il y a donc des codes, des rituels, des comportements pour maintenir les valeurs de l’équipe.

“On veut éviter d’avoir une entreprise freelance, on doit garder l’esprit d’équipe”.

👉 Quels avantages a ce modèle pour les entrepreneurs, les employeurs ?

Ici, ils vont avoir un bureau beaucoup plus petit. Cela entend donc plus petite surface et plus petit budget. Aussi, Gaspard a expliqué : “on a été marqué par le déménagement début mai du bureau : tellement de papiers, de câbles qui ne servent à rien. On veut être dans une logique plus légère, simple, et être un peu moins dans le paternalisme startup, où on fournit beaucoup de matériel, de fruits, de légumes… C’est bien de le proposer, mais tout le monde n’en a pas besoin ! Chez Side, on décide de réallouer les budgets autrement, par exemple avec des rituels d’équipes, des séminaires d’entreprise, etc…”

Articles similaires

Planifiez vos succès !

Un accès complet aux nouveautés de votre secteur !
🙌 Votre email a bien été enregistré
Oops! Something went wrong while submitting the form.