Secteurs
RH
.
2
min

La place du travail dans la vie des salariés

Aude
Aude
8
October
2020
-
Mis à jour le
08
.
10
.
2020
La place du travail dans la vie des salariés

En partant du principe que le travail représente une très grande partie de nos journées, il est évident que l’épanouissement dans celui-ci a un impact direct sur notre bien-être.

L’équilibre entre vie professionnelle et vie privée est l’un des enjeux phares dans la gestion actuelle des ressources humaines. Mais si l’employeur joue un rôle important dans cette répartition, l’employé en reste le garant majeur.

Une responsabilité dont il a pleinement conscience puisque 85% salariés considèrent que leur entreprise n’y est pour rien dans leur satisfaction professionnelle.

Les résultats de l’étude BVA dévoilés l’année dernière illustrent parfaitement l’importance de la part du travail dans la vie des salariés, et l’impact de celui-ci sur sa satisfaction globale.

Le travail au centre des préoccupations des salariés

Beaucoup y passent leurs journées et parfois même leurs nuits, le travail représente pour la plupart des salariés une partie importante de leur temps.

Ainsi, 85% des salariés reconnaissent que le travail est un “élément important de leur vie”.

Au-delà d’être une source indispensable de revenus, le travail apparaît comme un vecteur de sociabilité pour beaucoup de salariés, notamment chez les femmes et les plus jeunes. C’est l’occasion de faire de nouvelles rencontres, d’y nouer des amitiés et parfois même d’y trouver nos futurs partenaires professionnels.

Le fait de devoir mettre en parenthèse leurs habitudes et de changer d’atmosphère de travail durant cette période de confinement peut être donc une source d’ennui ou d’inquiétudes pour certains de vos collaborateurs. Ne leur en tenez pas rigueur : cela est normal ! Au contraire, soutenez les dans cette période à vide en redoublant d’efforts pour communiquer, échanger et partager.

Mais comme pour tout élément auquel on accorde de l’importance, le travail est aussi une source d’inquiétude, plus de la moitié des salariés considérant que leur travail est une source de stress. Et les plus inquiets parmi les travailleurs restent souvent les plus jeunes, en début de carrière.

Un stress qui tend à s’atténuer au fil des années et avec l’expérience, le salarié prenant davantage confiance en lui et se laissant moins déstabilisé par les situations délicates.

Un élément à ne pas prendre à la légère puisque mal géré, le stress peut être source de problèmes plus graves comme une fatigue générale, un burn-out et une dépression. Ce qui illustre encore plus fortement l’impact que peut avoir le travail sur la vie d’un actif.

Essayez donc de ne pas surcharger à distance votre employé de stress, puisque la situation exceptionnelle que nous vivons est déjà assez anxiogène comme cela.

Un travail qui déborde sur le reste

La frontière entre vie professionnelle et vie privée est très fine et souvent compliquée à délimiter précisément. Beaucoup d’employés pensent à leur travail en dehors de leurs heures de bureau.

Ce n’est pas parce que vos salariés sont en télétravail qu’ils doivent dédier toute leur attention et tout leur temps à la survie de votre entreprise. Si vous souhaitez passer cette période avec brio, continuez à leur donner du temps pour eux : ce n’est pas parce qu’ils en ont plus, que la répartition entre vie professionnelle et vie privée doit changer. Vos salariés ont très certainement besoin, plus que jamais, de se changer les idées en s’adonnant à à des activités récréatives telles que la lecture, le cinéma, l’écriture, la peinture… Conserver du temps de repos leur permettra d’être deux fois plus productifs durant leurs heures de travail !

Les pensées ne sont pas les seules à empiéter sur la vie privée : plus de la moitié des salariés déclarent ainsi qu’il leur arrive souvent de faire des heures supplémentaires, hors de leur planning prévu, ce qui est le cas principalement des cadres, dans le secteur public, et dans les petites entreprises.

Malgré tout cela, quel bilan tirer de l’équilibre vie privée et vie professionnelle ? 74% des salariés s’estiment satisfaits de leur répartition entre ces deux vies. Ce qui est le cas surtout des 18–24 ans (86%) et des employés des entreprises de moins de 10 salariés.

Bien que dans le détail, les salariés ne travaillant pas en-dehors de leurs heures de travail normales apparaissent comme les plus satisfaits (sans réelle surprise !), le fait de penser au travail en dehors du bureaux ne joue pas forcément négativement sur l’équilibre perçu.

De la même manière que la vie privée peut empiéter sur la vie professionnelle, les employés ont accepté le fait que le travail faisait partie intégrante de leur vie et que les deux s’entremêlent à tel point qu’il est compliqué de réellement les délimiter.


Articles similaires

Planifiez vos succès !

Un accès complet aux nouveautés de votre secteur !
🙌 Votre email a bien été enregistré
Oops! Something went wrong while submitting the form.