RH
Secteurs

Les jours fériés de 2023

Par 
Samy
Séparateur
3
 min
Séparateur
16/1/2024

On vous a repéré ! Quand vous entendez “jours fériés”, vous songez directement à “jour de repos pour vos employés”.

Cependant, la réalité est un peu plus complexe. Quels sont donc les jours fériés de l’année 2023, et comment organiser le temps de travail de vos employés en conséquence ? Nous vous éclairons à ce sujet dans notre article de synthèse.

💡 Quels jours sont fériés en 2023 ?

Hormis le 1er mai, le seul jour férié officiellement dédié au repos (pour rappel, c’est la fête du travail 🎉), les autres jours fériés de 2023 ne signifient pas nécessairement que votre personnel sera entièrement indisponible.

Les autres jours fériés sont au nombre de 11 en France. D'autres dates spécifiques peuvent s'ajouter en fonction des régions.

Les 11 jours fériés légaux pour l'année 2023 sont :


A l’exception du 1er mai, LE vrai jour férié étant un jour de repos officiel (pour ceux qui ne le sauraient pas, c’est la fête du travail 🎉), les autres jours fériés de 2023 ne seront pas forcément des jours où vous vous retrouverez sans personnel disponible.


Les autres jours fériés se comptent au nombre de 11 en France. D’autres jours spécifiques peuvent aussi s’ajouter selon les localisations. 


Les jours fériés légaux : 

🍾 Nouvel An : Dimanche 1er janvier 2023
🥚 Pâques : Lundi 10 avril 2023
🎉 Fête du travail : Lundi 1er mai 2023
👏 Victoire 1945 : Lundi 8 mai 2023
✚ Ascension : Jeudi 25 mai 2023
🌼 Lundi de Pentecôte : Lundi 5 juin 2023
🇫🇷 Fête Nationale : Vendredi 14 juillet 2023
☁️ Assomption : Mardi 15 août 2023
💐 Toussaint : Mercredi 1er novembre 2023
🧨 Armistice : Samedi 11 novembre 2023
🎄 Noël : Lundi 25 décembre 2023

Le Jour Férié du 1er Mai


Le 1er Mai, c’est la fête du travail ! En ce jour particulier, la règle d’or est de ne pas travailler. On parle donc de jour férié garanti. Que se passe-t-il donc ? 


Le jour doit être chômé et aussi payé. Quelques secteurs font exception à cette règle, notamment celui de l’hôtellerie, où le salarié ne pourra pas toujours refuser de travailler ce jour-là. 


Que se passe-t-il lorsque l’employé travaille le 1er mai ?


En ce jour là, la rémunération est doublée (hors majoration des heures supplémentaires). Si votre convention collective dit que le 1er mai est un jour de repos automatique, ce jour s’ajoutera à l’indemnité prévue ci-dessus mais ne sera en aucun cas une substitution.


Ils sont au nombre de 10, et ne sont pas forcément chômés ! On les appelle les jours fériés ordinaires. C’est l’employeur qui va décider de donner ces jours comme jours de repos à ses salariés. Ainsi, chaque année peut être différente par rapport à la précédente et dépendra des besoins business, financiers, humains… 


💡 En tant qu’employeur, sachez que si un salarié refuse de travailler l’un de ces jours fériés, cela peut être dénoncé comme une faute. Ainsi, l’absence du salarié en question peut amener à une retenue sur salaire.


Les repos les jours fériés qui s’imposeront à vous sont ceux inscrits dans votre convention collective, que nous vous conseillons de consulter directement ! Par exemple, la convention collective CHR prévoit des conditions particulières sur la gestion des jours fériés.


Enfin, vous ne pouvez pas imposer à un salarié n’ayant pas travaillé un jour férié, de récupérer ces heures non effectuées sur un autre jour.


Est-ce que la rémunération change sur un jour férié ?


La réponse est non ! Sauf dispositions conventionnelles prévoyant une majoration de salaire ou l’octroi d’un repos, le jour férié qui sera travaillé devra être rémunéré comme toute autre journée de travail normal. Au niveau égal, il faut aussi noter que le chômage d’un jour férié, exceptées quelques conditions, ne va pas forcément amener à une perte de salaire. Les conditions : 


  • Si le 1er mai est un jour chômé par un employé, la rémunération ne change pas. Si le 1er mai est compris dans une période de suspension de contrat, il ne devra pas être payé.

  • Concernant les autres jours fériés, ils ne seront rémunérés également si et seulement si les salariés qui le chôment ont au minimum 3 mois d’ancienneté dans votre société. Le principe est tel que seuls les salariés qui auraient travaillé si le jour férié n'avait pas été chômé ont droit à son paiement. Un jour férié chômé inclus dans une période de suspension de contrat ou d’absence ne doit donc pas à être payé. L’exception à cette règle s’applique aux salariés ayant une caisse de congés payés : les jours fériés qui sont inclus dans une période de congés payés, devront être payés par l’employeur.  Exception pour les salariés relevant d’une caisse congés payés : les jours fériés inclus dans une période de congés payés restent à la charge de l’employeur. 



🧮 Le calcul des heures de travail des employés


Plusieurs règles sur les jours fériés au moment de la paie de vos équipes :

  • Les heures fériées chômées par vos salariés ne sont pas à inclure dans la durée de travail effectif. Ces heures ne doivent donc pas être prises en compte dans le calcul des heures supplémentaires. 
  • Un jour férié étant compris dans une période de congés payés, ne pourra pas être décompté à ce titre. Si un jour férié est un samedi et que le décompte des congés dans votre établissement se fait en jours ouvrés, votre salarié n’aura que 4 jours décomptés et pas 5. 
  • Un jour férié tombant un jour d’absence ou de repos normal y compris le samedi et le dimanche, n’aura pas d’impact particulier : à moins que votre convention collective le précise, vous ne devez pas rémunérer vos employés pour ce jour férié. 


En 2023, Skello gère vos jours fériés 


Sur Skello, logiciel de gestion de planning et de personnel, vous pouvez planifier l’ensemble des horaires de vos équipes et gérer au mieux toutes vos problématiques RH. Créée en 2016, Skello a d’abord brillé dans le secteur de la restauration et de l’hôtellerie pour s’ouvrir ensuite à l’ensemble des professionnels. Travaillant avec plus de 10 secteurs, notre solution RH s’enrichit constamment de nouvelles fonctionnalités pour rendre le quotidien des professionnels plus simple !

Sur Skello, une nouvelle fonctionnalité s'est ajoutée à notre compteur, pour une gestion des jours fériés toujours plus simple et rapide.

Concrètement, nous proposons directement depuis Skello :

  • Un prise en compte des règles législatives et conventionnelles
  • Une visibilité à l'année des heures de récupération de chaque employé pour les jours fériés

La gestion des jours fériés n’a jamais été aussi facile ! Nos utilisateurs ont une visibilité totale sur l’ensemble de leurs données RH : congés, absences, jours fériés, heures supplémentaires, primes et avances…

🚀 Envie d’avoir une démo gratuite de Skello ? C’est par ici !

Pour vous accompagner dans la gestion globale des jours fériés de vos équipes, on a créé ce guide.

Recommandé pour vous
Vos paramètres cookies
En cliquant sur « Accepter », vous acceptez l’utilisation de cookies essentiels au fonctionnement du site, à des fins de personnalisation, de statistiques et de publicités ciblées, incluant des cookies de tiers.