Secteurs
Restauration
.
3
min

Les règles de gestion du planning dans la restauration.

Carlotta
Carlotta
20
March
2019
-
Mis à jour le
28
.
07
.
2021
Les règles de gestion du planning dans la restauration.

Comme dans tous les secteurs, les conventions collectives et le code du travail régissent le secteur de la restauration. Dans cette jungle légale, on vous propose de débroussailler ces règles et de vous aider à gérer vos plannings sans avoir la peur au ventre.

Quelle durée de repos ?

En règle générale, un salarié dans un restaurant a droit, comme tout salarié, à deux jours par semaine. Cependant ces deux jours peuvent ne pas être consécutifs, voir réduits à une journée et demi. Notez tout de même : cette demi-journée devra être tout de même récupérée en fin de mois.

Dans le monde de la restauration, les heures supplémentaires sont légions. Il faut être vigilant et ne pas dépasser les 44 heures de travail par semaine sur une période de 12 semaines.

👉 Skello-Astuce : un salarié ne peut pas effectuer plus de 48 heures de travail sur une semaine.

Vous demandez à votre collaborateur de faire plus d’heures mais vous ne pouvez pas le rémunérer ? Pas de problème ! Il faut que vous lui accordiez des heures de repos supplémentaires.

Quelles sont les règles pour un contrat inférieur à 24h par semaine ?

Vous avez besoin d’un renfort à temps partiel mais en dessous des 24 heures par semaine ? Il faut tout simplement regrouper ses horaires sur des demi-journées ou des journées entières ! Ce salarié ne peut être présent seulement sur une ou deux heures.

Cette règle est présente pour le bien être de votre collaborateur, l’objectif est de ne pas incommoder votre salarié en lui imposant des horaires compliqués.

Si vous pensiez à un contrat de moins de 12 heures par semaine, il faut absolument que ces horaires soient réguliers.

Faites bien attention si vous souhaitez faire une coupure, cette dernière doit faire l’objet d’une prime égale ou supérieure à 3 euros et vous ne pouvez pas imposer plus de 4 coupures par semaine.

Mais, une coupure est toujours possible à la demande du salarié.

Image for post

Que se passe-t-il si vous ne rémunérez pas vos salariés ?

Si vous ne payez pas vos salariés aux dates convenues, ces derniers peuvent se retourner contre vous et vous assigner devant le conseil des prud’hommes ! Ce défaut de paiement est considéré comme une faute grave de l’employeur.

Vous pouvez risquer gros ! Le conseil des prud’hommes peut vous obliger à payer tous les salaires manquants ainsi que des intérêts de retard et des dommages-intérêt si le retard du versement a causé préjudice à votre salarié.

Par exemple : votre collaborateur n’a pas pu payer ses impôts, il peut réclamer ses dommages-intérêts au moins égaux à la majoration de 10% appliquée par l’Etat.

Cette règle s’applique à toutes formes de dépenses nécessaires et urgentes non payée (on vous rassure Netflix ne compte pas 😉).

De plus, le non-paiement des salaires constitue une infraction passible d’une amende de 450 euros.

👉 La seule Skello-Astuce que nous pouvons vous donner est de payer à temps vos collaborateurs.

Certaines de ces règles peuvent être contraignantes, vous faire perdre un temps considérable et vous faire oublier votre cœur de métier.

C’est pour cela que nous avons mis en place un outil facile à utiliser et qui vous permettra de gérer les temps de travail de tous vos employés.

Pour résumer, voici tout ce que vous pouvez faire avec l’outil Skello : vous allez pouvoir couper en julienne la législation des conventions collectives, émincer la gestion des plannings de vos employés et surtout multiplier comme des petits pains la performance de vos salariés. Tout ça grâce un outil pensé pour vous !

👊 Vous voulez en savoir plus ? Vous souhaitez être contacté par un de nos experts pour une démo ? C’est ici que ça se passe.

Articles similaires

Planifiez vos succès !

Un accès complet aux nouveautés de votre secteur !
🙌 Votre email a bien été enregistré
Oops! Something went wrong while submitting the form.