Secteurs
Industries & services
.
5
min

Skello x Alan : mesures sanitaires pour la reprise

Clélia
Clélia
18
May
2020
-
Mis à jour le
25
.
09
.
2020
Skello x Alan : mesures sanitaires pour la reprise
Le 14 mai 2020 à 15h nous avons organisé un webinar avec Alan pour parler reprise et gestion de la sécurité et la santé de vos équipes…
Pour ceux qui manquent de temps, nous sommes toujours là pour vous en faire gagner ! Voici ce qu’il faut retenir 👋

La communication avec vos salariés 😇

👉 Prenez les devants et communiquez votre plan d’actions dès que possible à l’ensemble de vos équipes. Prévenez-les :

  • Des changements mis en place dans votre établissement,
  • Des principes que vous appliquez depuis le 11 mai (ou plus tard pour les restaurateurs)
  • Des nouvelles règles de vie à respecter pour leur santé tant que la situation n’est pas totalement sous contrôle.

Il est normal d’être anxieux durant cette période particulière. Il est donc important de communiquer calmement les informations disponibles, accueillir les questions des employés et faire un retour systématique, prévoir des moments d’échanges pour anticiper le futur !

Ce que vous pouvez mettre en place pour vos salariés 👊

💡 Notre recommandation est d’imposer à vos collaborateurs de se protéger avec un masque dès lors qu’ils sont en contact avec des clients ou prestataires. Une formation peut être réalisée avec vos équipes pour leur expliquer comment elles peuvent porter le masque !

👉 La prise de température n’est pas obligatoire voire déconseillée

Et le nettoyage ?

👉 Cas 1. Vos locaux ont été occupés pendant les 10 jours précédant la fin du confinement. Une désinfection totale de vos bureaux est alors recommandée.

👉 Cas 2. Vos locaux n’ont pas été occupés pendant les 10 jours précédant la fin du confinement, la désinfection n’est pas nécessaire, un ménage global avec des produits virucide sera fait la semaine avant votre retour pour assurer à vos collaborateurs un retour dans un lieux de travail sain et propre.

Il est conseillé de mettre en place des poubelles dédiées pour les équipements de prévention et de décontamination (de préférence avec système d’ouverture au pied ou détecteur).

Comment gérer l’accueil des clients dans l’établissement ✅

L’entrée dans le magasin

À la différence des employeurs qui doivent fournir les masques à leurs employés pour leur en imposer le port, les magasins n’ont aucunement l’obligation d’en mettre à disposition à leurs clients.

💡 Le gouvernement a indiqué dans son plan de déconfinement qu’il faut compter 4m² par personne, en se basant sur la surface résiduelle.

👉 Cela impose pour les enseignes de mettre en place un système de filtrage aux entrées. Effet négatif, cela crée une file d’attente à l’extérieur du magasin qu’il faut organiser en s’assurant du respect de la distanciation sociale.

👉 Quant à la partie désinfection, elle se fait souvent au bon vouloir du client avec la mise à disposition de gel hydro-alcoolique, avec un encouragement à se désinfecter les mains. Les paniers et chariots sont lavés régulièrement et pour rassurer le client, la mise à disposition de produits est un plus. Aucune enseigne n’a retenu la prise de température.

La circulation dans le magasin

👉 Limiter le nombre de personnes en magasin permet un respect de la distanciation mais les magasins doivent aussi repenser la circulation du magasin pour éviter que les clients se croisent ou se collent. Cela passe par un balisage clair, avec notamment la mise en place au sol de marqueurs indiquant les distances à respecter. Autre possibilité, c’est la création de sens de circulation dans les allées.

👉 Dans les restaurants, il faudra repenser l’agencement de votre établissement afin de faire moins de couverts qu’à l’habitude : il est essentiel d’avoir une distanciation entre les tables et de maîtriser le trafic à l’intérieur. Tout de même, il faudra être stratégique et arriver à continuer à créer cette “expérience client” tout en réduisant les espaces et les passages.

👉 Le nettoyage des magasins doit être renforcé au niveau de la fréquence avec la désinfection de toutes les parties des bâtiments. Tout doit y passer : poignées de meuble, aire de jeux d’enfants, borne pour lire les prix, etc. Ce travail de fond doit s’accompagner de la mise à disposition de produits pour les employés et les clients.

Le corps médical a peu de certitudes sur la charge virale qui peut rester sur une surface inerte. Un principe de précautions est à respecter. Là encore, des mesures sanitaires s’imposent pour les espaces de démonstration, incluant le mobilier et les produits.

👉 Pour les cabines d’essayage et le textile, les appareils servant à défroisser les vêtements peuvent être mis à profit car la chaleur tue le virus au-delà de 59°c.

👉 Les enseignes devront aussi veiller à espacer l’ouverture des cabines. Un assouplissant des délais retour pour favoriser l’essayage à la maison permet aussi de limiter les essayages en boutique.

👉 En revanche, il faut veiller lors du retour des articles à définir une nouvelle procédure, avec une mise en quarantaine de l’article, une désinfection ou un passage à la vapeur.

Le passage en caisse

👉 Premier point, il faut organiser la file d’attente. Comme pour la gestion extérieure, un simple marquage au sol permet d’organiser les flux et de faire respecter la distanciation sociale. Plus digital, la mise en place d’une file d’attente virtuelle permettrait de ne pas créer d’embouteillages devant les caisses en donnant un rendez-vous aux clients pour passer en caisse.

👉 Deuxième étape, la pose des articles sur le tapis et le contact avec l’hôte de caisse. La pose de plexiglas s’impose dans tous les commerces pour créer une barrière et faciliter tout de même les échanges. La manipulation des articles se fait avec des gants ou via une scannette, sur un chariot, pour les articles encombrants. Là encore, le digital peut permettre de zapper cette étape de scan pour restreindre l’interaction au paiement uniquement.

👉 Concernant l’emballage des articles, les fédérations recommandent de laisser les clients gérer, en les incitant à rapporter leurs propres sacs. Un nettoyage du mobilier est aussi nécessaire, ce qui impose de doter les caisses du matériel adéquat.

👉 Pour le paiement, l’usage de la carte bancaire est privilégié. En revanche, interdire le paiement en espèces n’est légalement pas possible. Une coupelle peut servir pour ne pas réaliser un geste de la main à la main. Même logique pour le programme de fidélité, supprimer le contact physique s’impose.

Articles similaires

Planifiez vos succès !

Un accès complet aux nouveautés de votre secteur !
🙌 Votre email a bien été enregistré
Oops! Something went wrong while submitting the form.