Secteurs
Restauration
.
6
min

Skello x Brasserie Bellanger : ce qu’il faut retenir.

Clélia
Clélia
8
April
2020
-
Mis à jour le
04
.
08
.
2021
Skello x Brasserie Bellanger : ce qu’il faut retenir.

La semaine dernière, nous avons organisé notre deuxième webinar Skello exclusif #Covid-19, afin de communiquer à nos clients les informations essentielles au maintien de leur activité. Plus de 200 inscrits étaient en ligne pour écouter nos deux expertes Skello accompagnées des deux co-fondateurs de la Brasserie Bellanger, Charles Perez et Victor Dubillot.

Que faut-il retenir ?

Témoignage de la Brasserie Bellanger 🥘

😷 Ce qu’ils ont géré en premier à l’annonce du confinement

👉 Les stocks, ils ont d’ailleurs redistribué les restes aux sans-abris.

👉 Le chômage partiel : ils ont d’abord créé leur compte sur le site de la Direccte, ce qui leur a pris du temps du fait des bugs. Une fois leur compte validé, leur demande d’autorisation a été acceptée 3 jours après l’envoi du dossier. Avec 95% de leurs équipes en chômage partiel, le process fut assez long puisqu’il fallait remplir les données sur les employés un par un.

  • Ont-ils eu des difficultés pour l’obtention du mot de passe ? Oui, c’est normal, ils n’ont aussi pas eu d’accusé de réception. Dans tous les cas, sachez que même si problème technique il y a, la demande est rétroactive donc ça ne devrait pas poser de problème !
  • Ont-ils dû faire une demande au CSE ? Ils n’avaient pas la possibilité de le faire puisqu’il était impossible de regrouper physiquement leur CSE mais ce n’est pas un point bloquant : vous pouvez indiquer la date prévue même si elle est après le dépôt du dossier. Vous avez 2 mois pour adresser l’avis rendu à compter de la demande.
  • Quelle date pour le chômage partiel ? Volontairement, ils n’ont pas hésité à avoir la main lourde et à mettre la date de fin au 30 mai pour leurs 52 employés. Il ne faut pas hésiter à envisager plus long afin de ne pas renouveler une demande.
  • Ont-ils rompu des périodes d’essai ? Oui, mais pas pour des raisons économiques liées au covid-19 ! C’est important de le préciser : il s’agissait de personnes qu’ils avaient prévenues auparavant et dont ils voulaient déjà se séparer car elles ne correspondaient pas aux postes concernés.
  • Ont-ils suspendu des stages ? Les écoles en discutent en ce moment. Ils ont donc fait des avenants pour pouvoir prolonger des stages de 1 mois afin que les stagiaires puissent revenir à la fin du confinement et terminer leur stage.

👋 Ce qu’ils ont mis en place pour maintenir le lien avec leurs salariés

Nous ne pouvons pas faire travailler des employés en télétravail s’ils sont au chômage partiel mais c’est important de garder le contact avec eux, de renforcer cette culture d’entreprise.

👉 Ils ont créé un nouveau groupe whatsapp pour la cinquantaine d’employés de la Brasserie Bellanger. Avant, ils avaient plusieurs groupes whatsapp : un pour la cuisine, un pour les serveurs, des plongeurs aux chefs jusqu’aux runners et aux barmans. Sur ce groupe, ils font des recettes toute la journée, ils blaguent, ils avancent sur pas mal de sujets pour la réouverture… Un point très positif, c’est que bien que tout le monde soit en activité partielle, un élan solidaire est palpable : tout le monde est au chômage mais tout le monde travaille indirectement, en apportant des idées et en cherchant des solutions pour s’améliorer.

⛱ Ont-ils touché aux congés payés de leurs employés ?

Ils ont seulement utilisé les congés payés pour les deux personnes qui étaient concernées par une rupture de période d’essai : ils ont transformé les délais de prévenance en congés payés puisque leur établissement était déjà fermé !

Ils n’ont toutefois pas imposé de CP à d’autres salariés car l’imposition de congés payés prévaut sur le chômage partiel, or leur activité est nulle et ils n’ont de ce fait aucune rentrée d’argent.

🚴‍♂️ Ont-ils fait appel à la livraison pour maintenir une rentrée d’argent ?

Non, ils n’en ont jamais fait car ils considèrent que leur offre ne s’adapte pas vraiment à la livraison et au service à emporter. Ils font des plats français à la bonne franquette, du croque monsieur à la blanquette de veau et au boeuf bourguignon : la livraison ne peut pas maintenir leurs standards de qualité. La deuxième raison évoquée est que la livraison est un métier à part entière : il faut penser au packaging, à la logistique, aux livreurs… C’est un autre métier. Ils n’ont pas vocation à faire de la livraison mais certaines offres y sont plus adaptées.

💰 Quelles aides économiques ont-ils mobilisées ?

Après avoir géré les stocks et les masses salariales, Victor & Charles ont fait des prévisionnels de trésorerie : il est impératif de prévoir des scénarios de trésorerie divers à 2, 3 ou 6 mois, du meilleur au pire des cas.

👉 Ils ont utilisé l’outil AGICAP pour piloter leur trésorerie

👉 Ils ont utilisé l’outil LIBEO pour payer automatiquement leurs factures n’étant pas arrivées à échéances

Si le confinement est amené à durer 2, 3 mois de plus, ils ont anticipé en demandant un prêt aux entreprises garanti par l’Etat à près de 95%. C’est un crédit dont ils n’auront à priori pas besoin mais qu‘ils pourront utiliser au cas où les choses se passeraient mal : c’est une mesure de sécurité.

🚨 Pour ce prêt, vous devez faire une attestation de chiffre d’affaires avec votre comptable puis la banque s’occupera du reste. Ils précisent que leur dossier n’a pas encore été validé mais qu’il y a eu peu de documents à fournir.

👉 Ils ont également contacté leurs assurances afin d’avoir un petit rappel de tout ce qu’ils payent en prévoyance, mutuelle, retraite… C’est utile d’avoir une vision globale de l’ensemble des charges. Ils ont réussi à obtenir un décalage de paiement là dessus aussi. Quant aux fournisseurs et aux producteurs, puisqu’ils les connaissent bien et travaillent avec eux en direct, ils leur ont tous permis de décaler leurs factures si besoin.

👉 La Brasserie Bellanger a également été Lauréat de réseau entreprendre. Ils ont donc décidé de débloquer leur prêt d’honneur de 30 000 euros pour obtenir un peu de trésorerie.

🎉 Qu’ont-ils prévu pour la reprise ? Comment l’appréhendent-ils ?

Ils essaient de profiter de ce temps libre pour faire un bilan, une analyse de tout ce qu’ils ont fait depuis le début. La Brasserie Bellanger n’a qu’un an d’ouverture, il est donc essentiel d’en profiter pour regarder leurs marges, stocks, pertes, turnover : ce qui a été positif ou négatif. À cet effet, ils vont implémenter de nouveaux outils pour améliorer leurs processus RH.

👉 Outils : ils souhaitent plugger le logiciel MarketMan à leur logiciel de caisse afin de faire de la gestion d’inventaire en temps réel et ainsi connaître leurs ratios, leurs food costs, passer des commandes automatiques… Ils travaillent aussi sur le développement d’un logiciel en interne pour les managers et les chefs afin de pouvoir suivre les KPIs en temps réel.

👉 Formations : les employés qui sont en formation pendant le chômage partiel ont droit à 100% de prise en charge. Il faut en profiter !

👉 Réseaux sociaux : ils mettent en place des nouveaux contenus du type recettes, live de chefs… Ils revoient également leur image de marque et leur logo !

En bref, Victor & Charles profitent au maximum de cette période pour réfléchir à leur business et faire leur premier bilan pour être plus que prêts pour la réouverture.

🤩 Envie de prévoir votre premier restaurant post confinement ? Pensez à la Brasserie Bellanger, Rue du Faubourg Poissonnière : l’un des meilleurs restaurant de Paris avec des classiques, de bons produits et cela à des petits prix.

Articles similaires

Planifiez vos succès !

Un accès complet aux nouveautés de votre secteur !
🙌 Votre email a bien été enregistré
Oops! Something went wrong while submitting the form.